Symptômes de la FA

Les symptômes de la FA (fibrillation atriale ou fibrillation auriculaire) sont très variables d’un sujet à l’autre. Lorsque le rythme cardiaque est trop lent, de nombreuses personnes ne présentent aucun symptôme1.

Mais, d’autres peuvent ressentir :

Ainsi, certaines personnes souffrant de FA (fibrillation atriale ou fibrillation auriculaire) peuvent présenter régulièrement des symptômes, tandis que d’autres n’en présentent que rarement, voire jamais.

Même si vous avez peu ou pas de symptômes, la prise du traitement prescrit par votre médecin est indispensable pour éviter un AVC (accident vasculaire cérébral).

 

Comment votre médecin fera le diagnostic de FA (fibrillation atriale ou fibrillation auriculaire) ?

Votre médecin suspectera une FA (fibrillation atriale ou fibrillation auriculaire) en prenant votre pouls et en auscultant votre cœur. Le pouls et les bruits du cœur sont irréguliers (lorsque la FA est permanente) et le plus souvent rapides.

Mais c’est seulement un électrocardiogramme qui permettra de porter le diagnostic avec certitude en constatant un rythme cardiaque irrégulier (et le plus souvent rapide) et une activité électrique des oreillettes désorganisée.

Cependant, l’électrocardiogramme peut être normal si la FA (fibrillation atriale ou fibrillation auriculaire) n’est pas permanente mais intermittente (ou paroxystique). Dans ce cas, s’il soupçonne une FA (fibrillation atriale ou fibrillation auriculaire) paroxystique, le médecin pourra demander un enregistrement de l’ECG (électrocardiogramme) sur 24 heures (ou sur une plus longue période parfois) appelé communément Holter.