Médicaments pour revenir à un rythme cardiaque régulier

Contrôler la fréquence de votre battement cardiaque1,2

La fibrillation auriculaire ou fibrillation atriale peut faire battre votre cœur trop vite ou trop lentement. Il existe plusieurs traitements de contrôle de la fréquence pour ralentir le battement cardiaque et le maintenir à une fréquence de près de 80 battements par minute au repos.

Plusieurs traitements peuvent être essayés avant que l’on trouve celui qui vous convient le mieux. Votre médecin surveillera votre évolution par des bilans réguliers. Si la prise de votre traitement fait que vous ne vous sentez pas bien, parlez-en immédiatement à votre médecin.

Plusieurs traitements peuvent être essayés avant que l’on trouve celui qui vous convient le mieux.

 

Contrôle du rythme de votre battement cardiaque1,2 

Un traitement appelé cardioversion est recommandé aux personnes chez qui le traitement de contrôle de la fréquence ne marche pas bien ou celles qui souffrent de fibrillation auriculaire ou fibrillation atriale. Votre médecin discutera avec vous du traitement de cardioversion qui vous convient le mieux.

  • Cardioversion pharmacologique : elle doit de préférence être utilisée au cours des 48 premières heures suivant le début de la fibrillation auriculaire ou fibrillation atriale. Ces médicaments antiarythmiques sont utilisés pour ramener le cœur à un rythme normal. Votre médecin décidera quel médicament vous proposer après avoir pris en compte un certain nombre de facteurs, y compris la présence éventuelle d’une maladie cardiaque affectant la structure du cœur.
  • Cardioversion électrique consiste à provoquer un bref choc électrique contrôlé au cœur, souvent sous anesthésie générale légère, généralement au moyen de deux électrodes placées sur la paroi du thorax. Des antiarythmiques peuvent également être utilisés pour contribuer à maintenir un battement cardiaque régulier après la procédure.

Autres Options 3, 4

Si les médicaments de contrôle de la fréquence ou du rythme de votre battement cardiaque , il existe d’autres  techniques. Ces techniques visent à cautériser le tissu des cavités auriculaires du cœur, déterminantes dans le déclenchement du trouble du rythme cardiaque. Ces cicatrices créées chirurgicalement interrompent de manière permanente les signaux électriques anormaux qui sont à l’origine de l’irrégularité du battement cardiaque3.

  • Ablation par cathéter : une source d’énergie fixée à un cathéter est introduite par l’aine ou le cou et avancée jusqu’au cœur où elle cautérise le tissu responsable de l’irrégularité du battement cardiaque3.
  • Technique du Cox Maze : intervention chirurgicale à cœur ouvert qui utilise une technique de « couper-coudre » ou une source d’énergie pour cautériser le tissu dans les oreillettes du cœur4.