L’hippothérapie au cœur d’un essai thérapeutique pour la prise en charge des victimes d’AVC

 

Boehringer Ingelheim poursuit son engagement dans la lutte contre l’AVC en apportant son soutien à l’Institut Equiphoria, en partenariat avec le Centre Hospitalier Sud-Francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes (91), dans le cadre d’un essai thérapeutique, pour la prise en charge des victimes post AVC, par hippothérapie.

Cet essai thérapeutique est une première en France.

 

Une étude au design exigeant validée par l’ANSM et un comité d’éthique
Cette étude vise à améliorer les capacités physiques et mentales des patients post AVC, mais aussi leur qualité de vie et celle de leurs aidants proches en utilisant l’hippothérapie, une méthode de réadaptation fonctionnelle du patient à travers le mouvement du cheval.

Elle a pour but d’évaluer l’efficacité d’un protocole expérimental d’hippothérapie par rapport à un programme de réadaptation neurologique ambulatoire conventionnel.

Elle se déroulera à l’Institut Equiphoria et au Centre Hospitalier du Sud Francilien (CHSF) sur 52 patients adultes répartis en deux groupes tirés au sort. Chaque patient hospitalisé au CHSF après un AVC (lors de la consultation 3 mois post AVC) et présentant un handicap fonctionnel persistant pourra y participer, lors de la phase de réadaptation fonctionnelle.

Le premier patient a déjà été recruté et commencera l’essai le 25 juillet 2022.

 

L’efficacité de la réadaptation neurologique par hippothérapie
L’hippothérapie est une méthode clé de la réadaptation neurologique, qui utilise le mouvement du cheval au pas. Elle est réalisée avec un cheval spécialement entrainé aux côtés de professionnels de santé accrédités.

Le mouvement de l’animal stimule les circuits neuronaux du patient et la chimie de l’organisme et permet un travail global sur les différentes sphères du patient en activant les mécanismes intrinsèques de la plasticité cérébrale. Grâce à l’hippothérapie, le patient peut donc travailler sa posture, son équilibre, son tonus musculaire et sa perception du schéma corporel, la motricité globale et fine.

Cette méthode implique également des capacités cognitives telles que l’attention, la mémoire, les fonctions exécutives et les capacités psychologiques: émotions, motivation, confiance en soi et autres aspects psychiques ou psychocorporels.
Cette stimulation multimodale participe à l’activation de plusieurs réseaux de neurones qui sont hautement dynamiques et sensibles au contact et qui permettent une amélioration de la fonction neurologique.

 

Un exemple de l’approche « One Health » de Boehringer Ingelheim
L’hypersensibilité des chevaux leur permet de capter les états émotionnels des patients et qui transmettent de précieuses informations aux professionnels de santé.

Cet essai thérapeutique est un cas concret de l’approche dite « One Health » pour laquelle Boehringer Ingelheim œuvre en travaillant à la fois sur la santé humaine, animale et environnementale, afin de préserver à la fois le bien-être animal et celui de l’Homme. C’est dans cette logique, partagée avec Equiphoria, que ce partenariat est né.

Depuis plus de 30 ans, Boehringer Ingelheim est engagé dans la lutte contre l’AVC, un enjeu majeur de santé publique.

 

A propos de l’AVC

  • En France, une personne est victime d’un AVC toutes les 4 minutes1.
  • 155.000 nouveaux cas en France chaque année2.
  • L’AVC reste la première cause de handicap acquis de l’adulte dans les pays industrialisés3.
  • 40% gardent des séquelles importantes (physiques, cognitives et/ou émotionnelles)3.

 

Arnaud Bedin, Directeur Médical Santé Humaine chez Boehringer Ingelheim France, explique cette nouvelle approche thérapeutique :