Exercice physique

Être actif aide à rester optimiste et à soulager le stress. En plus d’une alimentation saine, l’exercice est un élément essentiel du contrôle du poids. L’absence d’activité physique aggrave votre état et entraîne d’autres facteurs de risque, comme l’hypertension artérielle et toutes les maladies cardiovasculaires.

Votre médecin vous aidera à mettre au point un programme d’efforts adapté à votre cas. Dès que vous recommencerez à bouger, la santé de votre cœur pourra s’améliorer.

 

Démarrez en douceur

  • Vérifiez avec votre médecin. Si vous souffrez de fibrillation auriculaire ou fibrillation atriale, vous devez toujours consulter votre médecin avant de commencer à faire de l’exercice ou de modifier la quantité d’exercice que vous pratiquez afin de vous assurer que votre programme est bien adapté à votre situation.
  • Commencez doucement. Augmentez lentement jusqu’à atteindre 30 minutes d’exercice cinq jours par semaine.
  • Choisissez l’activité que vous aimez. Peu importe ce que c’est, du moment que vous vous ne vous sentez que légèrement essoufflé. Marcher, faire du vélo, nager, jardiner, danser, toutes ces activités sont bonnes.
  • Augmentez votre activité quotidienne. Tout compte : montez les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, allez faire vos courses à pied plutôt que de prendre la voiture et consacrez quelques heures au jardinage.

montez les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, allez faire vos courses à pied plutôt que de prendre la voiture

Si vous prenez des anticoagulants oraux1

Comme pour toute personne, l’activité physique est recommandée pour les patients sous anticoagulant oral. La marche et la natation sont par exemple des sports qui ont un effet positif pour tous.

Néanmoins, quelques précautions s’imposent pour adopter le programme d’exercices qui sera le mieux adapté à votre profil. Le plus simple est d’en discuter avec votre médecin qui vous recommandera l’activité et le rythme adéquats à votre situation.

 

Quelques recommandations :

Deux recommandations sont de mise quel que soit le cas :

  1. Commencez doucement et augmentez progressivement les efforts physiques.
  2. Choisissez une activité que vous avez plaisir à pratiquer (danse, marche, vélo) tout en gardant un rythme mesuré : la limite étant un léger essoufflement.

 

Attention !

Certains sports susceptibles d’augmenter le risque hémorragique ne sont pas recommandés. C’est notamment le cas :

  • Des sports de contact comme le judo, la boxe ou encore le rugby
  • Des sports extrêmes comme le parachute, le deltaplane ou le saut en élastique qui sont à éviter.